AGRECOL réseau

e réseau des partenaires d'AGRECOL

 

Information sur les exploitations et les réseaux de l'agriculture écologique

Objectifs et tâches

Le réseau AGRECOL favorise le processus de développement des petites exploitations d'Afrique de l'Ouest et des Andes, en Amérique du Sud, vers une agriculture écologique. Il veut contribuer au développement des concepts et des méthodes agricoles adaptées au milieu écologique, culturel et social. Ces concepts doivent être développés, testés et diffusés par les agricultrices et agriculteurs, les consultants et les chercheurs dans des organismes agricoles et privés, et par les acteurs des services agricoles publics.

Plusieurs facteurs doivent être rassemblés afin que cet objectif soit atteint. Le réseau AGRECOL apporte à ce niveau une contribution bien particulière : il propose continuellement des processus d'apprentissage, grâce auxquels les connaissances de l'agriculture écologique aussi bien des agricultures que des consultants peuvent être élargies. L'échange d'informations, d'expériences ainsi que du savoir-faire s'effectue entre les différents partenaires et les groupes émancipés s'occupant des rapports Nord-Sud. Grâce à ces échanges, des concepts communs ainsi que des stratégies de vente sont développés. L'impulsion pour ces processus d'apprentissage est donnée par l'intérêt vivant dont les participants font preuve. L'important pour nous est que les agricultrices et agriculteurs aient les moyens financiers et le savoir-faire nécessaire au développement autonome de leur exploitation. Dans les faits, ceci consiste à :

  • rassembler et analyser le savoir-faire agricole. Les connaissances et l'expérience des techniciens et des consultants ne sont pas assez documentées et débattues. Il est donc indispensable de mettre à la disposition des consultants, ainsi qu'à celle des agricultrices et agriculteurs mêmes, des documents utilisables dans la pratique.
  • mettre en commun les essais et les coûts des méthodes et des techniques de l'écologie agricole. L'accès à l'information n'est pas suffisant. Ces informations doivent être choisies, évaluées et d'utilisation facile. Plus les documentations seront nombreuses et facile d'accès, plus leurs fonctions seront importantes.
  • élargir et transmettre le savoir agricole. La valeur des connaissances agricoles, aussi bien chez les agricultrices et agriculteurs que chez les consultants, ainsi que leurs influences sont étroitement liées à la qualité de leur transmission. Le service de consultation d'AGRECOL a, à ce niveau, deux facettes : dans un premier temps, le travail d'AGRECOL doit aboutir à la création d'outils et de matériels aidant au conseil. Dans un second temps, ces conseils doivent permettre d'offrir les informations et les méthodes nécessaires au développement. Communication et échange d'expériences sont ici des mots clés.

La décentralisation du réseau est capitale tout au long du processus du traitement de l'information. Les informations nécessaires doivent être avant tout aussi accessible depuis la base.

Activités

Rassembler, documenter et traiter. AGRECOL-Afrique collecte des documents et du matériel tiré de la pratique, en particulier en Afrique de l'Ouest, qui comportent des exemples concrets de méthodes d'agriculture écologique. Ce sont généralement des informations non publiées et qui sont d'une grande valeur pour les agricultrices et agriculteurs et les consultants.

AGRECOL-Afrique subventionne la documentation du savoir local sur la foresterie des différentes régions. Dans un même temps, différentes méthodes de documentations sont testées.

AGRECOL-Andes s'occupe d'une bibliothèque spécialisée en agriculture écologique qui collabore avec le service de consultation en Amérique Latine (90 % de la documentation est en espagnol). De petites librairies (Vidéos, publications…) offrent un intéressant choix de documents presque introuvable ailleurs.

AGRECOL-Andes soutient les organismes locaux dans le traitement et dans l'exploitation systématique de leurs expériences, que ce soit dans le domaine de production technique (par ex.: la protection du sol dans le terrain accentué), pour des questions méthodologiques (par ex.: le développement des réseaux locaux favorisant l'échange des expériences) ainsi que dans le développement institutionnel (par ex.: l'histoire de l'Union des Paysans Ecologiques en Bolivie).

Évaluer, choisir, recommander. AGRECOL-Afrique a le projet d'ouvrir un centre d'information indépendant au Sénégal.

AGRECOL-Andes favorise des méthodes de travail en commun et particulièrement l'initiative "Campesio a Campesio". Cela consiste à soutenir les échanges de savoir-faire entre des groupes d'agriculteurs et entre consultants. Des rencontres sont organisées (afin de favoriser les échanges) et des promotions sont formées. Depuis peu une commission représentant les différentes institutions a été fondée. Elle développe différents niveaux de concepts et favorise la sensibilisation des autorités publiques aux mouvements syndicaux des agricultures et envers les groupes de pression sur certains thèmes.

Informer, élargir, conseiller, former. Ces deux centres présentent des plaques tournantes d'information autour de l'agriculture écologique. En plus de la transmission de documents, ces deux groupes établissent le contact avec des personnes compétentes et des organisations, qui possèdent un savoir-faire particulier (techniques et méthodes). Des liens entre les groupes d'agriculteurs et des techniciens sont donc établis.

AGRECOL-Afrique édite le journal trimestriel ACACIA. ACACIA est une circulaire sur les thèmes actuels concernant l'agriculture écologique. Il est édité en anglais et en français.


AGRECOL-Andes publie un bulletin (sur papier et sur le net) sur l'agriculture paysanne et écologique dans la région des Andes. Des cours et des séminaires, en présence d'experts venant du monde entier et spécialisés dans le mouvement agrobiologique, seront aussi proposés aux organismes locaux de base et aux organismes privés. De même, différents réseaux locaux, régionaux et nationaux sont soutenus et conseillés dans leurs développements organisationnels.

Mode de fonctionnement

Plutôt que de se concentrer sur de nouveaux projets, les centres AGRECOL préfèrent encourager des initiatives provenant d'organismes locaux, surtout dans les domaines cités ci-dessus, et qui, grâce au traitement et à la diffusion de l'information et la communication, permettent un échange d'expériences professionnelles ainsi qu'un approfondissement dans la formation des experts locaux.

Le travail des centres AGRECOL est basé sur le partenariat. Les informations ne sont pas transmises du somment vers la base, mais circulent horizontalement (d'agriculteurs à agriculteurs, d'experts à experts et de chercheurs à chercheurs), et verticalement (entre agriculteurs, experts et chercheurs) sans tenir compte de quelconque hiérarchie. Nos centres ont un rôle de médiation et appartiennent au processus d'apprentissage. Ceci permet une amélioration constante du fonctionnement, lié bien sûre aux potentiels, défis et difficultés.

Notre mode de travail

Globalité des processus d'apprentissage. L'apprentissage est un processus d'entre aide qui requière l'engagement de tous les concernés pendant une activité commune. Les agriculteurs et agricultrices, ainsi que les consultants et les agents d'AGRECOL deviennent à tour de rôle professeurs et élèves. Dans le meilleur des cas, ces processus d'apprentissage regroupent toutes personnes travaillant dans le milieu rural, de l'agriculteur au bailleur de fonds. De bonnes relations entre les participants et un enthousiasme dans le travail sont indispensables.

Émancipation. Les interventions des centres AGRECOL ne doivent pas créer de nouvelles dépendances. Notre but est au contraire de nous effacer petit à petit en renforçant les services d'informations locaux et régionaux.

Partenariat. Un processus d'apprentissage complet ainsi qu'une bonne émancipation ne peut se développer que dans le partenariat : C'est pourquoi nous sommes contre toutes méthodes hiérarchiques et directives.

Subsidiarité. Nous ne voulons pas nous attarder sur ce que d'autres organismes ont déjà accompli. Notre objectif est de combler les lacunes dans le domaine de l'agrobiologie et dans la gestion de l'information en améliorant et accélérant les processus d'apprentissage. Notre travail se voit complémentaire à celui d'autres initiatives dans l'agrobiologie.

Sélectivité. N'étant que de petits prestataires de service nous ne pouvons pas travailler partout. Tout en collaborant avec d'autres organismes, nous préférons concentrer nos interventions sur une zone géographique limitée.

Internationalité. L'association AGRECOL est chargée d'entretenir l'entre aide parmi les pays du Sud ainsi que leurs relations Nord-Sud. Ainsi des activités et des produits communs au Nord et au Sud peuvent se développer.

Kontakt

AGRECOL Afrique

 

 

 

Internet

www.agrecol-afrique.net

B.P. Thiès
Senegal

 

Email:
Tel.
Fax

agrecol@agrecol-afrique.orgCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
00221 951 42 06
00221 951 53 37

AGRECOL Andes

 

 

 

 

Internet

www.agrecolandes.org

 

 

e-bulletin

www.agrecolandes.org/?q=node/119

AGRECOL Andes
Calle Pasos Kanki 2134
Cochabamba BOLIVIA

 

Email:
Tel & Fax

info@agrecolandes.orgCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
00591-4-4423838 or
00591-4-4423636